La sexualité sacrée et les femmes : entretien avec Michal Greenberg

0

Dans la voie de la guérison du féminin et masculin, voici un aspect et une interview que je souhaitais absolument vous partager compte-tenu de l’enjeu que cela représente. Cela concerne aussi bien les personnes ayant déjà accompli un certain chemin de guérison et d’élévation spirituelle que des hommes et femmes en quête d’une sexualité plus harmonieuse et respectueuse de nos aspirations amoureuses. J’invite en ce sens à relire l’article que j’avais consacré au couple divin que nous pouvons d’ores et déjà manifester dans nos relations pour peu que nous ouvrions notre coeur à cette fréquence.

Voici donc une interview de Michal Greenberg, soeur de la Rose réalisée par Zeeva. Merci à elles pour cette enrichissante interview.

ZEEVA : « Salutations, chères Sœurs du Réseau Planétaire de la Rose ! Que la Déesse vous bénisse tous ! Nous venons de vivre la première des trois Super Lunes de 2021, en Scorpion, avec toute l’intensité et la transformation scorpioniques que cela amène.
Sentez-vous vos propres émotions intensifiées ? Il en est de même pour tous les autres, alors soyez prêts à faire face à leur intensité ! En ce moment, nous voyons et ressentons tous beaucoup de vieux traumatismes qui viennent à la lumière. C’est un moment merveilleux pour les laisser partir et se libérer d’eux ! Notre équipe de la Sororité de la Rose est reconnaissante et excitée d’apporter un nouveau programme à notre Sisterhood~~ cet entretien sur la Sexualité Sacrée pour les Femmes avec Michal Greenberg !

Nous allons ressentir les effets de cette Pleine Lune pendant quelques jours mais nous avons maintenant beaucoup plus de temps que les prochaines semaines décroissantes de ce cycle lunaire pour libérer ce qui ne nous sert plus ! Pluton vient de rétrograder, donc pendant les cinq ou six prochains mois, nous nous retrouverons à nous souvenir, à regarder en arrière, à revoir le terrain que nous avons déjà parcouru sur notre chemin de transformation. Cela signifie que des problèmes de longue date peuvent surgir – faites-y face avec AMOUR, mes bien-aimés, et libérez, libérez, libérez!
Quand je parle de problèmes durables, je ne veux pas seulement dire dans cette vie : il peut aussi s’agir de problèmes de vies antérieures, de traumatismes générationnels, et nous savons tous (ou la plupart d’entre nous) que l’humanité entière a connu plus de 5000 ans de programmation systématique basée sur les traumatismes. Nous disposons du soutien énergétique nécessaire à la guérison de ces traumatismes qui arrivent à la Lumière MAINTENANT. Le flux énergétique de notre MAINTENANT est tel que beaucoup de choses peuvent être lâchées~~ pour qu’une véritable transformation puisse s’opérer.

Baignez-vous profondément dans vos propres profondeurs, vos marées peuvent être puissantes et fortes. Rappelez-vous. Permettez vous d’honorer ce que vous ressentez, ce que vous avez ressenti, et lavez ce qui ne vous sert plus, les choses qui peuvent maintenant être purgées. Rappelez-vous que le Scorpion n’est pas seulement le Scorpion ~~ ses aspects supérieurs sont l’Aigle et le Phénix ! Libérez vos êtres chers.
Permettez-vous de VOLER et de vous TRANSFORMER. La Déesse vous envoie les cadeaux Divins Féminins de Bonté, de Compassion et d’Amour ! Beaucoup pour vous, vous-même, et plus qu’assez pour que vous puissiez partager avec les autres. C’est une bonne Pleine Lune pour la catharsis émotionnelle. Soyez compatissant et gentil, rayonnez d’AMOUR pour ceux qui traversent une période difficile. Certains d’entre vous pourraient vouloir être seuls avec toute cette intensité. Soyez compatissants, gentils, et rayonnez d’AMOUR pour votre SOI.

L’équipe de la Sororité de la Rose est reconnaissante et enthousiaste à l’idée d’offrir ce nouveau programme  « Sexualité sacrée pour les femmes  » avec Michal Greenberg !

Pour plus d’informations sur le programme de 3 mois et le prix, allez sur le lien de Michal :

https://michalgreenberg.ravpage.co.il/sotroffer

Nous croyons que ce programme peut grandement bénéficier et unir nos groupes qui se réunissent maintenant partout dans le monde pour guérir et ancrer l’énergie de la Déesse ! L’énergie sexuelle est liée à l’un des mystères les plus profonds de la Déesse. En mai 2014, lorsque Cobra a apporté à ceux d’entre nous qui sont en première ligne la demande  » des Forces de Lumière que les femmes et les hommes ayant une connexion intérieure avec la Déesse commencent à se réunir en groupes pour réactiver la Sororité de la Rose « , il a également souligné l’importance de  » faire un travail d’auto-guérison, de travailler sur eux-mêmes, de supprimer leurs systèmes de croyances, leurs schémas et leurs blocages « .

Note : voici quelques outils de guérison du féminin et du masculin qui sont utilisés dans les Sororités de la Rose ( en bas de l’article) :
https://www.lavoixdelarose.com/couple-divin-familles-dames-et-flammes-jumelles/

L’énergie scorpionique peut être une vague puissante. Soyez courageuses, chères sœurs, c’est ce qu’il faut pour suivre le chemin de la guérison après un traumatisme. Choisissez de vous guérir vous-mêmes afin que nous puissions aider à guérir les autres et notre planète bien-aimée.

Solve et Coagula * Amor Vincit Omnia * Victoire de la Lumière !

JE VOUS AIME ! ~~Zeeva Amrita

Transcription de l’interview :

Zeeva Amrita : Salutations et bénédiction de la Déesse. Je suis Zeeva Amrita du réseau planétaire Sisterhood of the Rose. Aujourd’hui, j’ai l’honneur et le grand plaisir de vous présenter Michal Greenberg. Michal est une sœur, une mère, une guérisseuse et une conseillère depuis plus de 20 ans et elle apporte à la Sororité de la Rose un programme pour nos groupes physiques qui se réunissent et je suis très enthousiaste à l’idée d’apporter cela car nous, dans la Sororité de la Rose, sommes ici pour élever les énergies de la Déesse Divine Féminine et pour aider à guérir le monde. Afin d’aider à guérir le monde, nous devons nous guérir nous-mêmes et le programme dans lequel Michal est spécialisée est un programme sur la sexualité sacrée pour les femmes.

Il y a beaucoup de discussions en ligne sur la sexualité sacrée et le tantra et il y a tellement de malentendus et de mauvaises informations et c’est pourquoi nous, au Réseau Planétaire de la Sororité de la Rose, aimons cette opportunité d’apporter cela à nos groupes qui ont eu des réunions dans vos lieux physiques et vraiment apprendre cela et vous guérir d’une bonne manière.

Bienvenue Michal.

Michal : Merci. Je suis tellement excitée et heureuse d’être ici.

Zeeva Amrita : Avant de commencer, j’aimerais vous demander de nous parler un peu de vous. Pouvez-vous aussi nous expliquer brièvement ce qu’est la sexualité sacrée ?

Michal : Oui. D’abord, Michal est un nom hébreu. Je viens d’Israël et je suis née à Tel Aviv. Et ces 12 dernières années, j’ai vécu en Allemagne.

Mon voyage de transformation personnelle : j’ai commencé il y a 20 ans quand j’ai reçu l’initiation au Reiki. Et alors, comme si c’était la première fois que je réalisais : oh, wow, il y a beaucoup plus que le corps physique et je sens les énergies à travers mes mains et qui circulent dans mon corps.

Et parallèlement à cela, j’étais en deuxième année à l’université de Tel Aviv. Je voulais être professeur pour les enfants, mais j’ai réalisé que notre nature humaine et ce que je vois avec moi-même, c’est bien au-delà de ce que je reçois de la connaissance que je reçois de l’Université. Alors j’ai démissionné et j’ai dit, ok, je ne veux pas être enseignante mais je suis allée suivre un cours privé avec un professeur sur les troubles de l’apprentissage ; comment les déséquilibres des sens peuvent donner et créer des troubles de l’apprentissage et là j’ai appris que tout est un spectre. Notre système nerveux : voir, entendre, goûter, toucher. Tout est un spectre et cela change aussi avec nos humeurs, si nous sommes fatigués, etc.

Et là, j’ai appris quelque chose de très important : parfois, lorsque nous faisons quelque chose qui est un peu trop pour nous et qui représente un défi, notre cerveau nous donne une raison comme « oh, c’est ennuyeux » ou « ce n’est pas intéressant » ou autre, avant de reconnaître que nos capacités sont réellement mises au défi.

On peut appliquer ça à tous les domaines de la vie, pas seulement à l’apprentissage, à la lecture, etc.

Oui, et parallèlement à cela, j’ai déjà commencé à pratiquer la sexualité sacrée pour les femmes.

Zeeva Amrita : Qu’est-ce que vous appelez la sexualité sacrée pour les femmes ?

Michal : Oui, je vais essayer de commencer par une phrase. C’est comme un voyage intérieur dans les énergies sexuelles féminines et comment cela fonctionne et ce que cela fait dans nos corps.

Et je peux… on peut dire que métaphoriquement l’énergie sexuelle s’élève de bas en haut. Donc elle traverse beaucoup de zones dans notre psyché et des zones subconscientes. C’est plus difficile à atteindre dans la vie de tous les jours ou juste en méditation. Donc c’est un pouvoir vraiment transformateur pour s’ouvrir au changement et transformer les schémas.

Zeeva Amrita : Tu sais, dans notre interview de décembre avec Cobra que notre sœur Debra a fait, une des choses qu’il a dites, c’est que nous avons beaucoup trop peu d’énergie de la Déesse dans le monde en ce moment et que la sexualité sacrée et les femmes qui entrent vraiment en contact avec elles-mêmes et ouvrent leur Kundalini, peuvent changer cela et nous permettre d’ancrer plus d’énergie de déesse.

Est-ce que cela a été votre expérience ?

Michal : Oui. Oui. Nous en parlerons un peu plus tard, mais dans toute cette expérience d’en faire une pratique comme le yoga, oui, c’est vraiment une pratique intégrée à la vie. Donc c’est apprendre à activer une sorte de réflexe fluide. Oui, pour voir où je suis bloquée et pas seulement pour me concentrer sur le blocage, mais juste pour voir dans le moment présent. Où est-ce que ça coule ? Comment puis-je continuer à m’écouler ? Comme l’eau, vous savez, quand vous avez un gros rocher, l’eau ne se tient pas devant le rocher pour lui dire de bouger, elle le fait simplement passer.

Ouais, et c’est comme une rivière intérieure, vous savez, apprendre avec nous-mêmes à couler où elle coule en ce moment.

Zeeva Amrita : Exactement. Maintenant, je voudrais signaler à tout le monde que ce cours de sexualité sacrée que Michal offre, est seulement pour les femmes pour le moment. Nous parlerons d’elle une autre fois, car elle vient de terminer un cours passionnant sur la sexualité sacrée pour les femmes et les hommes. Mais ce cours particulier porte sur les femmes qui entrent en contact avec leur propre sexualité, plutôt que sur la façon de pratiquer la sexualité de manière sacrée avec vos partenaires. Avant de pouvoir pratiquer la sexualité sacrée avec notre partenaire, nous devons nous guérir et nous ouvrir pour avoir ce flux dont parle Michal.

Michal : Oui.

Zeeva Amrita : Michal, pour que les sœurs puissent te connaître un peu mieux, pourrais-tu partager avec nous quelques-unes des expériences qui t’ont ouvert le cœur dans ta propre vie ?

Michal : Oui. J’en ai eu quelques-unes. Lorsque je vivais encore en Israël en 2006, je vivais à la périphérie d’une ville et à proximité de laquelle il y avait déjà une zone d’Eucalyptus. J’aimais donc beaucoup le son.

Et souvent, j’étais assise dehors quand le soleil se couchait et comme ça, une des fois, je suis juste assise là, le ciel est déjà un peu orange, et soudain une voix me dit que je vais recevoir l’initiation de la grande lumière blanche.

Et j’étais assis là et une sorte de fenêtre dans l’air – un portail – s’ouvrait et la lumière blanche descendait et c’est tout.

La deuxième chose qui s’est produite, et peut-être deux ou trois semaines plus tard, c’est que la voix a dit :  » Maintenant, il est temps que je sache qui je suis ou d’où je viens « .

Et puis, il y a eu un voyage vers le Soleil Central, le Grand Soleil Central. J’étais à l’extérieur de Gaia, comme dans l’espace, et il y avait d’autres êtres de lumière. Nous nous sommes dit une sorte de bonjour énergétique, puis nous avons vraiment tourbillonné les uns avec les autres et nous nous sommes écoulés. Et là, je suis entrée et je suis arrivée dans un très grand trou blanc et une femme, une femme blanche, est venue à moi. C’est la prêtresse de cet endroit. Et elle m’a dit que c’est de là que vient mon âme. Et oui, là, au milieu. Je tourbillonnais, je tourbillonnais très vite autour de moi, autour de moi-même et j’ai vu comment l’information quittait mon corps pour aller vers tous les êtres présents et j’étais élevée sur un lit très haut, quand une énorme main sous mon dos faisait des choses. J’étais allongée et la main était vraiment énorme et activait mes ailes. Et je l’ai ressenti physiquement, comme si mon souffle s’arrêtait. Oui, et il y a, bien sûr, le temps où je pratique la sexualité sacrée avec mes propres énergies. Surtout les dernières années après que je l’ai pratiqué pendant un certain temps. Il y a ces courts moments très délicats de cette extase, de ces fréquences vraiment fines quand je sens mon cœur plus profond et que je me sens juste chez moi et partie de quelque chose de plus grand.

Zeeva Amrita : Vous savez, Cobra a dit qu’en fait, dans l’un de ses blogs – où il a dit que ce sont les énergies de la cinquième dimension, ces énergies de félicité et que nous tous, tous ceux qui ont travaillé sur eux-mêmes, avons à un moment donné de notre vie fait l’expérience de ces énergies et qu’après avoir fait l’expérience de ces énergies, c’est à nous d’ancrer ces énergies non seulement dans nos corps physiques, mais en faisant cela, nous pouvons aussi faire rayonner cette félicité dans notre environnement. Et c’est l’une des grandes façons dont la Sororité de la Rose sert vraiment dans ce monde aujourd’hui.

Vous m’aviez dit que vous aviez eu une expérience assez étonnante dans une chambre à tachyons lorsque vous étiez en Hongrie. Pouvez-vous nous en parler un peu ?

Michal : Oui. J’étais allongée dans la chambre tachyon et je chantais en hébreu tous les chants hébreux de la Bible qui invitent les anges. Et j’ai vu comme une fenêtre ronde au-dessus de moi et j’ai vu des êtres de lumière et des anges qui me regardaient et m’envoyaient de l’amour et puis au-dessus d’eux un autre cercle. Alors tous les cercles sont devenus un très long tunnel jusqu’à la lumière blanche et c’était ce tunnel jusqu’à la lumière blanche qui était tout vivant d’êtres de lumière, tous envoyant de l’amour et j’ai senti que je me séparais jusqu’à mes dernières cellules, comme si j’étais – ouais – en train de rire et de pleurer en même temps, comme des larmes. C’était incroyable !

Zeeva Amrita : Incroyable. Incroyable. Maintenant, as-tu eu des expériences particulières en travaillant sur un enseignement de la sexualité sacrée avec des gens ? Pas une expérience spécifique, mais les changements qu’ils ont vécus grâce à ce travail ?

Michal : Vous avez été un peu coupée avec la vidéo, mais j’ai compris que vous avez demandé des expériences spéciales en pratiquant la sexualité sacrée ?

Zeeva Amrita : Oui.

Michal : Oui, donc vous savez, chaque femme arrive dans cette vie après d’autres incarnations et aussi après cette vie, ce que nous traversons avec des thèmes et des états émotionnels différents, donc c’est vraiment différent d’une femme à l’autre. Oui, comment on se sent quand on fait cette pratique avec soi-même. Ce que je peux dire, je peux dire, c’est que cette pratique – la boussole de cette pratique – est un état d’être qui est appelé  » bonheur érotique « .

Zeeva Amrita : « Le bonheur érotique » est un état d’être merveilleux.

Michal : Oui. C’est un… tu sais… le groupe qui canalise toutes les informations que je fais, oui, ils ont dit que c’est la plus haute charge énergétique qu’un corps humain peut avoir… ce bonheur érotique. Donc, quand on parle pour la première fois et qu’on prend le mot érotique, à travers notre société et tout ce qui se passe, on a tous des images ou des idées de ce que c’est d’être érotique et c’est génial. Je veux dire, ok, c’est génial.

Zeeva Amrita : Mais le fait est que l’idée de « l’érotisme » nous a été transmise depuis des milliers d’années de patriarcat et de rétention de l’énergie de la déesse.

Et il y a eu tellement, mon Dieu, tellement de milliers d’années de traumatisme que nous portons.

Comment ce travail de sexualité sacrée, que vous prévoyez de faire avec nos groupes de la Sororité de la Rose, nous aide-t-il à libérer ce traumatisme afin que nous puissions nous écouler dans un état de félicité érotique et extatique ?
Qui n’est pas cette chose patriarcale basée sur le traumatisme dans laquelle nous avons été programmés pendant tant d’années ?

Michal : D’abord. Je voudrais dire ,brièvement, que mon grand professeur ici en Israël,  Michal Maayan Don, enseigne depuis peut-être 30 ans la sexualité sacrée, la sexualité consciente entre les sexes, les cercles de femmes, tout ce que vous voulez. Et au début de notre cours, elle mentionnait un philosophe. Son nom est Michel Foucault. Je n’avais jamais entendu parler de lui avant et dans un article, dans son essai, quand il écrit sur le Moyen-Âge, il dit que la principale différence entre les dirigeants et les paysans était la voix. Ils parlaient, ils étaient… oui, donc et puis elle a continué et a dit que quoi que ce soit dans notre vie que nous prenons sur nous tel quel, tel qu’il est, nous sommes l’esclave de cette chose. Oui, nous avons besoin d’élever notre voix, d’ouvrir le dialogue, de dire, de voir comment c’est pour nous, comment on se sent et bien sûr, dans la sexualité. Et donc ça commence vraiment comme quand on grandit et qu’on commence à avoir des énergies sexuelles, ok, et dans le bon cas, on ne parle pas de notre énergie sexuelle. Vous le voyez partout dans les publicités, mais il y a un silence sur notre… nous grandissons vraiment seuls avec cet être sexuel que nous sommes. Oui, vraiment seuls. Dans le bon sens du terme. Dans le pire des cas, bien sûr, il y a la honte que les parents ou autre nous ont fait subir. Donc la première chose à faire pour avoir accès à cette pratique, c’est de laisser tomber la honte. Et cela se passe très bien dans un groupe.

Zeeva Amrita : Cela m’amène à ma prochaine question pour toi. Quel est l’avantage de travailler avec le groupe de sœurs dans ce programme au fil du temps ?

Michal : Oui, je vais y venir rapidement. Je vais d’abord dire que les niveaux des phases de cette pratique. D’accord, donc c’est comme la honte – d’abord pour laisser aller un peu, ce à quoi nous pouvons avoir accès, et puis il y a le début pour initier et amener l’énergie sexuelle, d’accord, et approfondir l’écoute spéciale de notre corps. Ok ? Donc nous commençons juste à élargir et à élargir notre résolution intérieure de notre corps, nos corps intérieurs, notre énergie, ok, et à augmenter l’énergie sexuelle lentement.

Et quand nous le faisons en parallèle avec une concentration détendue, ok, quand nous essayons d’être un peu plus dans cette méditation, ok, alors quand le flux d’énergie devient plus fort et que les frontières s’abaissent, alors il y a l’expansion. Ok, alors nous pouvons commencer à remplir cette nature énergétique plus large.

Et puis, bien sûr, dans les groupes, quand nous le faisons, d’abord la honte – c’est beaucoup plus facile de lâcher prise quand nous brisons le code du silence les uns avec les autres et d’abord entre femmes, juste pour parler des difficultés, ou de ce qui s’est passé, ou juste comment la pratique se sent pour nous, pour nous, ce que nous avons vécu et d’être un peu plus nu émotionnellement les uns avec les autres, et c’est bien de parler de ces choses et de rendre normal – pas de rendre honteux de parler de ces choses et puis cela nous fait nous sentir plus intégrés aussi avec les autres.

Zeeva Amrita : C’est l’une des raisons pour lesquelles nous sommes très enthousiastes à l’idée d’offrir ce programme à nos groupes physiques Sisterhood of the Rose. Une autre chose que je voulais mentionner – et je ne sais pas combien d’entre vous, qui m’écoutez, avez suivi Cobra pendant de nombreuses années, mais il discutait de la façon dont l’énergie sexuelle est connectée à l’un des plus profonds mystères de la déesse, et il a également dit que la principale clé de la guérison planétaire est que les femmes s’autorisent – ici, il a dit que la principale clé de la guérison planétaire est que les femmes s’autorisent à ressentir et à exprimer notre énergie sexuelle. Souvent, a-t-il dit, cela ne doit pas nécessairement passer par l’union sexuelle, mais cela peut aussi être exprimé par quelque chose d’aussi simple qu’un contact sexuel ou une danse. Et j’espère que c’est une partie de ce que vous allez proposer dans ce programme.

Michal : Oui, une des choses que j’ai dites avant, c’est que vous savez, quand nous commençons à faire cette pratique, nous touchons directement les endroits qui sont bloqués ou une sorte de barrière que nous avons et quand nous pratiquons, vous savez, d’abord, peut-être que l’esprit sera trop sur. « Oh mon Dieu, ça ne marche pas. Je ne réussis pas », vous savez, toutes ces sortes de choses, mais quand nous choisissons lentement, encore et encore, d’y aller, ça coule. En fait… j’ai découvert que nous avons quelque chose qui s’appelle le réflexe de fluidité. Et quand, dans le moment présent, nous voyons : ok, voyons maintenant à travers ceci, en observant simplement où ça coule, nous l’activons et apprenons à travailler avec. Et avec le temps, nous élargissons notre vaisseau.

Et ce réflexe d’écoulement. Il ne s’agit pas seulement d’énergie sexuelle, mais aussi de canaliser le moment présent en général. Donc le moment où nous le pratiquons d’abord à travers cette pratique, ok, mais ensuite ce réflexe est là pour nous quand nous le voulons dans chaque situation. Donc aussi quand nous invoquons la présence de la Déesse, ok, invoquer une sorte de présence, ce réflexe de flux qui est vraiment déjà pratiqué nous aide à canaliser et à apporter beaucoup plus de téléchargement de cette présence à ce moment présent et à l’ancrer.

Zeeva Amrita : Pourquoi est-ce si important pour vous de proposer ce travail aux groupes de la Sisterhood of the Rose ?

Michal : Tout d’abord, je dois- je dois- raconter une autre expérience que j’ai eue dans une chambre à tachyons, cette fois en Allemagne, en 2019. Je méditais et puis j’ai vu soudainement Gaia depuis l’espace et j’ai vu autour de Gaia beaucoup de petits cercles de lumière. Et puis est venu le savoir que ces petits cercles de lumière sont des cercles de femmes qui apportent l’énergie de la Déesse, c’est la Sisterhood of the Rose, et je continue à l’observer et je sens que c’est tellement symbiotique les uns avec les autres, comme tellement symbiotique et nourrissant, que cela m’a rappelé quand j’allaitais mon enfant quand il était bébé. Il y avait tant de symbiose et de nutrition pour Gaia et j’ai réalisé :  » Wow ! Comment cela se passera-t-il lorsque de plus en plus de femmes s’ouvriront pour canaliser davantage, pour canaliser davantage et apporter davantage de cette énergie de déesse ?  » Et pas seulement l’énergie de déesse parce que vous savez, c’est le moment où nous sommes maintenant, il y a tant de puissantes énergies galactiques qui descendent.

Zeeva Amrita : Beaucoup de personnes communiquent qu’elles ont été très accablées par ces énergies. (Oui.) Je pense que peut-être le travail que vous offrez maintenant peut aider les gens à intégrer ces énergies et à ouvrir leur propre flux.

Michal : Oui, parce que vous savez, il y a des techniques vraiment spécifiques. Par exemple, une technique, c’est plus comme apporter plus de lumière de l’intérieur vers l’extérieur et c’est comme faire la percée de la compression de l’intérieur vers l’extérieur et toutes les informations partent vers l’extérieur comme, vous savez, comme la peau, vous savez les nouvelles cellules viennent du bas et les cellules mortes partent – c’est de l’intérieur vers l’extérieur. Donc dans mon image, quand j’ai fait des méditations, j’ai vu que notre renouvellement vient de l’intérieur. Une technique consiste à augmenter le flux d’énergie et à laisser les vieilles informations nous quitter. Bien sûr, certaines d’entre elles passent par l’esprit conscient et il se peut que d’autres questions ou thèmes arrivent dans notre conscience ou notre esprit conscient. Et il y a d’autres techniques qui sont d’harmoniser la communication entre tous nos niveaux pour que nous puissions être plus connectés à nos niveaux intérieurs.

Zeeva Amrita : Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ce travail, Michal ?

Michal : Il y a deux choses, les choses principales. La première : d’abord, cela ouvre le corps et notre champ à un spectre d’énergies plus grand et plus large, ok, et plus je ressentais de plus en plus ma nature énergétique, je pouvais sentir que mon cœur – au moment où j’ai eu ce moment, mon cœur a commencé à se détendre quand j’ai consciemment ressenti et expérimenté ma nature énergétique, mon cœur pouvait avoir envie d’une sorte de repos, et commencer à se déployer vers sa nature plus profonde et se souvenir de cet amour plus profond qui est à l’intérieur. Donc, faire la paix avec l’être et plus de spectre d’énergies et alors le cœur s’ouvre… lentement.

Et la deuxième chose, c’est le message très puissant que nous nous donnons à nous-mêmes : je suis, j’ai le pouvoir de me guérir, de traverser et de transformer les blocages. Et avec le temps, quand je m’ouvre de plus en plus, je trouve – je trouve – avec l’intelligence de mon corps, la carte intérieure que mon corps me montre pour me conduire à cet Être de Lumière, qui est à l’intérieur de moi. Donc, et c’est dans la sécurité de ma propre maison. Chaque femme peut le faire par elle-même. Et, bien sûr, dans le programme il y aura aussi la possibilité de me poser différentes questions, aussi personnellement, mais c’est un message si puissant que nous pouvons maintenant, avec nos propres mains, nous guérir et nous ouvrir.

Zeeva Amrita : Et une fois que nous nous sommes guéris, nous sommes beaucoup plus à même d’aider à guérir ceux qui nous entourent. (Oui.) Pouvez-vous expliquer comment ce programme va fonctionner pour les groupes physiques ? Combien de temps cela va-t-il durer et comment comptez-vous travailler avec les femmes à distance ? Maintenant que nous avons Zoom, je peux être ici et vous pouvez être là et nous pouvons être à l’autre bout du monde et toujours être ensemble.

Michal : Oui. Donc, tout d’abord, mon offre est un programme de trois mois. C’est – parce que c’est vraiment un processus pour intégrer la pratique avec différentes techniques et commencer à nous sentir différemment, et vous savez, c’est comme s’engager dans un processus et ne pas choisir à chaque fois à nouveau ‘Oh, dois-je le faire ou pas ou quoi que ce soit’ parce que je peux dire que notre ego, qui essaie tout le temps de nous laisser dans notre zone de confort, de ne pas bouger de notre zone de confort – a beaucoup de pare-feu. Donc ‘oh ce n’est pas maintenant, pas tout, oh…peu importe’ et nous pouvons avoir beaucoup, beaucoup de raisons de ne pas continuer que notre ego peut nous donner. Donc le programme de trois mois – c’est vraiment une fenêtre d’opportunité pour intégrer cette pratique dans nos vies. Et oui, bien sûr, quand c’est dans le monde entier et que nous avons Zoom, donc pour les groupes locaux, quand quelques femmes du même groupe local veulent se joindre à nous, chaque femme supplémentaire qui viendra bénéficiera d’une réduction, donc en moyenne, c’est beaucoup mieux de se joindre à des gens parce que c’est ainsi que je veux encourager que ce ne soit pas une seule femme qui vienne mais plusieurs.

Zeeva Amrita : Eh bien, les groupes de la sororité de la rose qui se réunissent dans les groupes locaux physiques une fois par semaine, doivent avoir au moins trois femmes dans le groupe, mais certains de nos groupes ont 5, 10, 12, et plus et je voudrais rappeler à tout le monde que ce programme est seulement pour les sœurs dans les groupes physiques de la sororité de la rose. Parce que nous avons des groupes physiques, qui ont aussi des membres masculins, des hommes qui sont en contact avec l’énergie de la Déesse et pour eux, il y aura un autre programme que Michal offrira dans le futur, mais ce programme est simplement pour les Sœurs, pour les femmes qui travaillent ensemble, qui travaillent sur elles-mêmes et vous savez, une des choses que je voudrais rappeler à tout le monde que Cobra a dit : « Il ne suffit pas d’entrer en contact avec l’énergie des déesses une fois par semaine. C’est quelque chose que chaque femme doit vraiment faire tous les jours. » J’ai beaucoup de chance car j’ai été élevée à partir de 3 ans environ par les anciens de ma communauté, et donc la pratique de la Déesse est devenue une pratique quotidienne pour moi très, très jeune. Mais tant d’autres femmes s’éveillent maintenant à cette connexion d’elles-mêmes à la Déesse. Comment envisagez-vous que cela affecte le travail de groupe ?

Michal : D’abord, je peux répondre d’abord avec une autre expérience que j’ai eue. C’était lors de l’atelier de la famille d’âme en 2019, lorsque Cobra demandait qui voulait lancer un groupe de la Sororité de la Rose et je suis allée sur la scène et il y avait là une sorte de cérémonie. Et puis, soudain, j’ai vu un aperçu, je suppose d’un cercle d’une autre vie. Nous étions un cercle de femmes et ce n’était pas dans une structure. C’était une sorte de grotte ou quelque chose comme ça et il y avait un feu, et j’étais comme concentrée sur chaque femme. Ok, et chaque femme là dans le cercle était calme – son champ d’énergie était si calme et tranquille, et aussi, elles étaient connectées au fond de leur être. Chaque femme était si profondément connectée à elle-même et immobile. Et puis j’ai fait un nouveau zoom arrière et j’ai ressenti le cercle et chaque fois que je le fais, j’ai la chair de poule. C’est juste un agrandissement du champ. C’est comme si quand on s’ouvrait pour devenir de meilleurs ou de plus grands transmetteurs, on créait un champ plus fort. Et juste une autre anecdote : il y a un très bon livre que j’aime beaucoup de Tom Kenyan. Il s’agit de Marie-Madeleine et de la sexualité sacrée de l’Égypte ancienne. Elle y parle de l’union entre un homme et une femme et dit que l’homme, le moment le plus proche qu’il a de la déesse, c’est lorsqu’il se niche ensuite dans le champ magnétique de la femme. Donc, tant que nous avons ces blocages et autres, c’est… c’est limité. Et plus nous nous ouvrons nous-mêmes, nos magnétiques, nos champs d’énergie, bien sûr, cela améliore notre travail en tant que groupe.

Zeeva Amrita : En effet, cela change tout. Michal, l’une des choses dont nous avons discuté – avant de vous laisser partir, je voudrais que tout le monde sache que Michal a eu l’idée, parce qu’il y a des groupes de la Sisterhood of the Rose dans de nombreuses parties du monde où les économies sont différentes, de travailler avec les gens en termes d’économie dans leurs pays et pas seulement en Europe ou en Amérique du Nord. De plus, il y aura un endroit où les sœurs qui ne participent peut-être pas encore à des groupes physiques, mais qui veulent aider ce projet, pourront faire des dons pour les groupes qui ont des difficultés à payer. De plus, sur notre site web du réseau planétaire Sisterhood of the Rose, nous aurons des liens vers les pages de Michal, où vous pourrez lire sa description du cours et la contacter. C’est quelque chose qu’elle gérera elle-même, et non par le biais de Sisterhood of the Rose Planetary Network, bien que nous soutenions certainement ce programme et que nous soyons vraiment ravis de pouvoir offrir quelque chose comme cela à Sisterhood of the Rose Planetary Network. (Oui.) Maintenant, y a-t-il autre chose que vous aimeriez partager avant que nous terminions cette interview ?

Michal : Oui, que pour moi, pratiquer cette sexualité sacrée et l’intégrer dans ma vie depuis 15 ans. Bien sûr, cela peut aider les femmes qui ont des blocages sexuels ou autres, mais ma boussole personnelle pour cela est la croissance spirituelle et l’exploration de mes énergies et comment je peux canaliser de plus en plus d’amour.

Zeeva Amrita : Comment cela a-t-il changé votre vie ? Vous pratiquez depuis de nombreuses années. Comment avez-vous fait les changements ?

Michal : Oui, eh bien, disons que je viens vraiment d’une enfance qui a été difficile. Au début de mes vingt ans, j’étais vraiment dans un bunker émotionnel. Je ne suis jamais allée voir un psychiatre ou autre. Donc c’est la seule chose que j’ai pratiquée. Et ce que j’ai réalisé après toutes ces années, c’est que mon sens de l’identité est quelque chose de très fluide. Et si vous pouvez dire que le spectre est d’un côté identifié avec l’histoire, ma carte d’identité, ce que je suis, mon passé, ce qui a été fait pour moi et tout le la-la- -blah-blah-blah que nous avons et l’autre côté est l’Être ou cette nature énergétique. Je peux donc dire que cette pratique a déplacé petit à petit mon identité vers l’Être. Je peux aussi ressentir davantage la présence d’être ici et maintenant et pas seulement une sorte de personnalité dans le corps et c’est très fondamental quand nous avons des situations difficiles dans la vie et les relations et de ne pas être tellement identifié dans les histoires – à travers cet Être, vous savez, ne pas avoir à dire « Oh je vois pourquoi je suis comme ça » et essayer d’aller dans les raisons et toutes ces choses et faire le perroquet et tout ça, mais juste aller dans l’Être qui devient de plus en plus un ancrage pour ce sentiment de confiance. Ouais.

Zeeva Amrita : Michal, merci beaucoup d’apporter ce programme au réseau planétaire de la Sisterhood of the Rose et à nos groupes physiques. Nous sommes tellement excités et nous réalisons que vous ne serez pas en mesure de travailler avec tous les groupes en même temps. Donc, tout le monde – s’il vous plaît, soyez patients, nous avons Michal en lien sur cette page et nous avons les liens sur notre site Web. Et Michal, c’était un tel plaisir de parler avec vous. Merci beaucoup, ma sœur.

Michal : Merci Zeeva, merci beaucoup pour cette opportunité, vraiment du fond du cœur. Merci à vous.

Pour plus d’informations sur le programme de 3 mois et le prix, allez sur le lien de Michal :
https://michalgreenberg.ravpage.co.il/sotroffer

Source : https://www.sisterhoodoftherose.network/post/sacred-sexuality-for-women-interview-with-michal-greenberg?fbclid=IwAR0C-Zpu87ruJyLqNEw9SIGl2mc2tevQM_KyamEatPr10_XP_9QfyC31CaY

Traduction : La Voix de la Rose

Page Facebook des Sororités Paris et Versailles : https://www.facebook.com/groups/1613860968663520
https://www.facebook.com/groups/302376580972341

Article sur le couple divin : https://www.lavoixdelarose.com/couple-divin-familles-dames-et-flammes-jumelles/

 


Voici une gamme d’huiles de CBD ( y compris pour les animaux) de grande qualité que je recommande grandement et dont je deviens partenaire. Les bénéfices du CBD sont nombreux et prouvés par de nombreuses études scientifiques. Les produits sont fabriqués dans le plus grand respect de la plante de chanvre et ses propriétés, sans aucun additif et à un prix juste.

Rendez-vous sur le site et bénéficiez de-10% en utilisant le CODE PROMO : Soeurdelarose10
https://www.thirdeye-shop.com/

Pour aller plus loin :
https://exoportail.com/lors-dun-vote-historique-lonu-a-enfin-reconnu-la-valeur-medicinale-du-cannabis

https://exoportail.com/une-etude-de-cas-montre-que-le-cannabis-a-entraine-une-amelioration-remarquable-des-symptomes-de-lautisme-chez-un-enfant

 

 

Faire vivre le site avec un soutien Paypal, gratitude !:

Accompagner la guérison et l’incarnation du féminin et masculin divins :

Pour contourner la censure Youtube, rejoignez moi sur Odysee 🙂

Venez aussi vous inscrire sur cette plateforme libre et pleine d'avenir : https://odysee.com/$/invite/@LaVoixDeLaRose:1

S'abonner gratuitement à la Newsletter LaVoixdelaRose

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 222 autres abonnés

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires