Dendérah et les 12 Hathors : un appel au retour de la mère cosmique

0

Une guidance et une certaine connexion avec Hathor m’ont amené à porter mon attention sur l’un des héritages restés enfouis et occultés au sein du temple de Dendérah. Lorsque je parle d’héritage, c’est qu’il s’agit aujourd’hui de le faire jaillir de nos mémoires, mais aussi, de l’intégrer comme enseignement central de notre élévation spirituelle à venir. C’est ainsi que je remercie toutes les âmes qui oeuvrent à rendre public depuis quelques années ces savoirs et cette compréhension spirituelle de l’héritage « égyptien » ou, dirais-je, sirien.

Nous sommes à l’aube d’une levée du voile et d’un nouvel âge d’or qui nous demande d’intégrer ces parties de nous-mêmes enfouies, cette compréhension de notre essence divine et des chemins pour y parvenir. Lorsque nous entrons dans ces lieux en nous-mêmes avec l’ouverture du coeur, nous y reconnectons des parties de nous.

Revenons au temple de Dendérah. Récemment, un ami m’a partagé son expérience hors norme dans ce temple moins connu que celui de Philae dédié à Isis. Il a ressenti comme une montée d’énergie le long de son canal central et un « alignement ».

Les pyramides  sont maintenant réputées détenir des savoirs avancés dans le domaine astronomique, quantique et même biologique mais je me suis aperçue que l’on parle rarement des transmissions de l’une des clés les plus importantes de notre élévation spirituelle : les alchimies d’Horus et la kundalini.

Il a aussi été prouvé que les pyramides ont été construites pour émettre une certaine fréquence vibratoire. Les fréquences ont des qualités de guérison et nous permettent pour certaine, de caler notre corps dans un certain état de conscience.

Alors, que nous transmet la fréquence et les savoirs encodés dans ce temple ?

Découvrons-le avec cette musique traditionnelle qui vous emportera très loin :

Hathor, Isis et la déesse-mère 


Le temple de Dendérah est dédié à Hathor, l’une des déesses les plus honorées par les égyptiens. Quelqu’un m’indique qu’en fait c’est le temple majeur, le temple des origines. Le complexe de Dendérah est immense et bien caché. Il y a en tout 24 chambres mais on ne peut en visiter qu’une seule. Il me parle également d’un livre sur Dendérah, introuvable aujourd’hui, d’Albert Slosman,  » La Grande Hypothèse » et que je pourrais y apprendre des choses  » surprenantes » ( voir livre téléchargeable en PDF en fin d’article).

Hathor (du grec ancien Άθώρ / Háthôr signifiant « Maison d’Horus ».) est la déesse de l’amour, de la beauté, de la musique, de la maternité et de la joie. Elle est souvent assimilée à Nout et à Isis. Mais elle est plus connue en tant que déesse des festivités et de l’amour. Dans ce rôle, elle est vénérée à Dendérah et associée au dieu Horus, dans la ville d’Edfou. Elle est représentée sous les traits d’une vache, ou d’une femme portant le disque solaire entre ses cornes.

Comme Isis, Hathor est parfois décrite comme la mère d’Horus, c’est pourquoi les pharaons sont parfois décrits comme « Fils d’Hathor ». Les deux déesses, initialement en concurrence, sont confondues dans des périodes plus tardives, et on voit apparaître des représentations d’Isis avec la coiffe d’Hathor.  Elle est aussi associée à Bastet, Sekhmet et Tefnout. Une astéroïde porte même son nom.

Ce qui est intéressant est, qu’Hathor, tout comme la déesse Nout, est associée à la Voie lactée. Les quatre pattes de la vache céleste représentant Nout ou Hathor peuvent être vues comme les piliers sur lesquels le ciel est porté, les étoiles sur son ventre représentant la Voie lactée sur laquelle vogue la barque solaire de Rê, représentant le soleil. En Égypte antique, la Voie lactée (la voie du lait) est vue comme une chute d’eau dans les cieux, comme Le Nil dans le ciel. À cause de cela, Hathor est considérée comme étant à l’origine de la crue annuelle du Nil. Cela explique aussi pourquoi elle est vue comme un annonciatrice d’une naissance imminente, en analogie avec la membrane amniotique qui se fend et libère ses eaux.

On peut y voir un lien avec l’ère du Verseau et le symbole de l’union divine, des alchimies d’Horus et du retour de la conscience de la mère cosmique que représente Isis.

12 soeurs, 12 vibrations, 12 constellations et la fréquence 432 hertz


Hathor représente notre relation au son. Dans le temple de Dendérah, il y a 12 hathors.  Les hathors sont un groupe d’âmes provenant de Sirius comme le transmet Tom Kenyon : « Les Hathors disent qu’ils sont un groupe d’êtres inter dimensionnels, inter galactiques, reliés à l’Égypte ancienne à travers les Temples de la Déesse Hathor, ainsi que d’autres cultures de la pré-histoire. Dans les années tardives de 1980, je fus ‘’contacté’’ par eux durant une méditation et ils commencèrent à m’enseigner la nature vibratoire du cosmos, l’utilisation de la géométrie sacrée comme moyen pour stimuler la performance intellectuelle, et l’usage des sons pour activer les expériences psycho-spirituelles. »

Mais pourquoi le nombre 12 ?

Zodiaque du temple de Dendérah

Les 12 colonnes d’Hathor regarde dans la même direction : le cosmos.

Les 12 prêtresses qui pointent vers le cosmos . Nous avons 12 constellations dans notre référentiel terrestre. Le nombre 12 est aussi lié à l’icosahédron ( géométrie à 12 points et 12 faces). Cela représente le pouvoir de l’être vivant imprimé dans la réalité. Quand l’esprit veut naître, il doit aller à travers ces 12 constellations pour intégrer la terre qui est l’utérus.

Le zodiaque du temple de Dendérah est particulier comme expliqué dans ce documentaire
(en anglais) car il semble indiquer un 13ème signe : celui du serpent (en référence à la Kundalini).

Le 12 est un nombre fondamental car il est aussi relié à 144 ( et donc aux 144 000 ) que l’on retrouve dans la graine de vie, graine de la matière et de l’énergie. Nous avons 12 chakras . Le 12 représente aussi  le pouvoir.

Si l’on multiplie ce nombre par 3 on obtient le nombre 432 qui est la fréquence de l’harmonie. Avec cette fréquence on peut illuminer les cités, on peut tout illuminer par la vibration.
Hathor représente notre relation au son, aux vibrations. On peut se protéger et se soigner avec les vibrations et les sons.

Comment pouvons-nous l’interpréter ?

On dit que la Grande ourse est liée à une lignée de femmes divines. Il en est de même pour les 7 Hathors. Dans la mythologie égyptienne, les sept Hathor sont des fées qui sont présentes à la naissance pour qualifier le nouveau-né, c’est-à-dire définir sa destinée en lui attribuant un nom.

7 Hathors, 7 soeurs en référence aux Pléïades .

Les hathor jouaient du sistre pour activer par le son la vibration des Pleïades.

Comment utiliser l’énergie de l’univers et des constellations ?
Comment utiliser la Kundalini?

Dendérah est un appel à nous souvenir et activer notre lignée divine féminine, au retour de la mère cosmique,de la Déesse, de la Sophia sur Terre Gaïa. Il nous rappelle notre vraie origine, notre retour à la mère cosmique pour embrasser notre lumière individuelle et passer l’illusion de la mort.

Pourquoi je me sentais de vous transmettre tout cela chères roses ?

Parce que le temps est venu pour le retour de la Déesse, de l’harmonie. Chaque jour, le réveil des lignées de prêtresses, frères et soeurs de la Rose s’amplifie à mesure que nous retrouvons notre chemin. Il est venu le temps pour les femmes et les hommes de revenir à une sexualité divine et consciente, à la beauté et à l’unité avec la Source.

Invocation d’Hathor 


Je me sens guidée de vous transmettre cette méditation de Tom Kenyon qui est un transmetteur de lumière dont les écrits sont remarquables. Vous pouvez également invoquer la Déesse avec l’invocation ci-dessous transmise par Leyolah Antara.
Belle connexion !

 

Hathor_Alter_Card_PDF
Grande Hypothèse ( Dendérah)

Sources :
https://tomkenyon.com/qui-sont-les-hathors
https://www.gaia.com/video/pleiadean-kundalini-codes-dendera 
https://exoportail.com/432-hz-une-frequence-de-guerison-dapres-la-science/
https://leyolahantara.com/

Faire vivre le site avec un soutien Paypal, gratitude !:

Accompagner la guérison et l’incarnation du féminin et masculin divins :

Pour contourner la censure Youtube, rejoignez moi sur Odysee 🙂

Venez aussi vous inscrire sur cette plateforme libre et pleine d'avenir : https://odysee.com/$/invite/@LaVoixDeLaRose:1

S'abonner gratuitement à la Newsletter LaVoixdelaRose

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 208 autres abonnés

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments